La douzième pleine lune de l’année marque la fin de la saison des pluies en Thailande, c’est également le moment de célébrer une des plus importante fête du pays, Loy Krathong, le festival des lumières.

Tous les fleuves, rivières et points d’eau scintilleront de petites embarcations lumineuses et fleuries pour rendre hommage à la déesse des eaux.

“Loy”signifie “flotter” et le ‘Khratong’ est le petit radeau d’une vingtaine de centimètres de diamètre, taillé dans la section d’un tronc de bananier , décoré de façon élaborée avec des fleurs, des bougies, et trois bâtons d’encens, etc.
Certains y ajoutent également une pièce en espérant en retour bonne fortune, ce qui fait surtout le bonheur des enfants qui iront à la pêche au Krathong une fois la fête terminée. Le Krathong a souvent la forme d’un lotus en fleur mais il peut aussi avoir l’apparence d’un cygne ou d’une stupa. La fête est également l’occasion de concours de la plus belle embarcation et s’accompagne de feux d’artifices (sauf cette année par respect pour la mémoire de Rama IX) et de concours de beauté.

L’origine exacte de cette tradition, qui est l’une des plus anciennes de Thaïlande, reste controversée par les historiens. On retrouve en effet des rites similaires lors de la fête hindoue de Divali en Inde, en l’honneur du fleuve sacré du Gange. Mais quelle que soit la légende associée à la fête des Lumières, elle reste une occasion pour les habitants du royaume de Siam de rendre un hommage éclatant à Phra Mae Khongkha la déesse de la rivière.

 

Information importante : si deux amants font dériver un krathong et qu’il reste à flot à perte de vue, leur amour durera pour toujours. Alors venez vite essayer !